Sur le marché, il existe différents types de chauffage : on distingue des systèmes de chauffage permettant d’optimiser le rendement énergétique tels que la pompe à chaleur air-air ou air-eau et les types de chauffage traditionnels comme ceux qui suivent :

  • Le poêle à bois

C’est un système de chauffage qui utilise une énergie propre, le bois mais qui ne peut pas chauffer une maison entière. Le poêle à bois ne peut donc pas être le mode de chauffage principal de votre logement. En effet, son autonomie se limite à quelques heures et il ne chauffe que la pièce dans laquelle il se trouve. Il est par ailleurs important de tenir compte du raccordement de votre poêle à bois avant de vous lancer dans son installation.

  • Les radiateurs électriques

Ce sont les types de chauffage les plus utilisés. Ils sont peu coûteux à l’achat, prennent peu de place et sont simples à installer. Cependant, cela ne permet pas de faire des économies d’énergie.

  • Le chauffage au gaz

Ce type de chauffage est peu coûteux, la chaleur diffusée est homogène dans toutes les pièces de la maison mais son installation nécessite que votre logement soit rattaché au réseau gaz de ville.

  • Le chauffage au fioul

Cet équipement diffuse une chaleur homogène et peut être une bonne alternative au chauffage au gaz. Cependant son cout d’installation est important et il faudra tenir compte de l’évolution du prix du fioul.

Quel système de chauffage choisir pour une maison ancienne

Avant de réfléchir au système de chauffage à placer dans la maison ancienne que vous venez d’acheter, il faut avant tout vérifier la qualité de l’isolation notamment l’isolation des combles puisque les pertes thermiques se font à 30% par le toit (chiffres venant de l’ADEME : Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie). Qu’est-ce que le comble ? Selon linternaute.com : « les combles correspondent à la partie la plus haute d’un bâtiment, située juste en-dessous de la toiture ». Isoler votre logement vous permet de ne pas le surchauffer, cela contribue donc à réaliser des économies d’énergie.
Côté équipement, vous avez le choix. Tout dépend de votre budget. Si dans votre maison ancienne se trouve une cheminée à foyer ouvert, pensez à l’insert de cheminée (appareil de chauffage fonctionnant à partir de bûches et devant être inséré dans un foyer de cheminée). Ce système présente divers avantages :

  • il est moins polluant,
  • le risque d’incendie est réduit,
  • son rendement est jusqu’à 5 fois supérieur à celui de votre ancien foyer.

Si votre maison n’a pas de foyer de cheminée mais que vous êtes fan de l’atmosphère que dégage une cheminée, vous pouvez placer un poêle à bois dans votre salon à condition d’adapter sa puissance à la surface à chauffer. Si on part du principe qu’1kW correspond à 10m² alors un poêle à bois d’une puissance de 5kW pourra chauffer convenablement une pièce de 50m². Autre équipement intéressant pour chauffer votre logement ancien, les pompes à chaleur. Vous avez le choix entre :

  • la pompe à chaleur air-air qui utilise les calories de l’air pour chauffer efficacement,
  • la pompe à chaleur air-eau qui utilise les calories de l’air pour non seulement chauffer la maison mais aussi l’eau. La pompe à chaleur est un investissement important au début mais amorti en quelques années.

Si votre maison ancienne est déjà équipée de radiateurs électriques, vous pouvez par exemple les remplacer (si vous souhaitez faire des économies d’énergie) par des radiateurs électriques à inertie. Leur installation est facile et pour faire davantage d’économies, vous pouvez mettre en place un programmateur de chauffage. Si réduire votre consommation, ne vous dit absolument rien alors vous n’avez qu’à conserver les radiateurs posés dans la maison.
Comme précisé au début, vous avez le choix. Si votre maison est doté d’un chauffage électrique mais que vous souhaitez passez à un autre système, cela vous coûtera certainement cher au départ mais n’oubliez pas la réduction de factures de chauffage à long terme et les différentes aides écologiques de l’état (crédit d’impôt, éco prêt à taux zéro etc.).